Aujourd'hui rendez-vous avec Corinne Ortillon du blog Atelier Cocopatch pour une interview sur le patchwork, le quilting, le piqué libre et comment trouver modèles et ressources en francais !



Le QuiltDashing de @ateliercocopatch

Bonjour Corinne, alors la couture et vous ça a commencé il y a plus de 25 ans, racontez-nous comment...

J’ai pris les renseignements pour un club de patchwork pour ma sœur et finalement, c’est moi qui me suis inscrite. Nous avions une grande mère couturière ; les tissus, on adore. J’ai d’ailleurs encore sa machine avec sa facture datant de 1936 !!

Pouvez-vous nous dire comment vous avez commencé le patchwork ?

Dans mon club de banlieue parisienne, j’ai appris les méthodes de patchwork traditionnel avec traçage des gabarits sur bristol et matelassage à la main. J’étais la plus jeune du groupe ! Mais j’ai surtout appris la rigueur, l’harmonie des couleurs et une tonne de techniques différentes. Chose toujours utile pour évoluer vers le patchwork moderne.

Quels étaient vos premiers projets ?

Les premiers projets étaient un sampler (quilt composé de blocs différents) et un coussin.



Le quilting de vos projets a-t-il été la suite logique pour finaliser vos premiers patch ?

Oui, un beau quilting met en valeur un beau top ! parfois on peut même corriger des petits défauts…
J’ai eu une période où j’avais du mal à finir mes patch car le matelassage à la main demande du temps et devenue jeune maman, cela manquait évidemment.

Quelles sont vos techniques préférées de patchwork/quilting ?

Je suis devenue fan du patchwork machine où on ne trace plus ses morceaux ! J’ai ainsi pu faire des dessus de lit à mes garçons dans un délai raisonnable ! Mais je suis aussi fan de la méthode anglaise sur papier pour les hexagones ou les modèle type Passacaglia où l’on travaille à la main. Et comme je suis une fille, je fais des sacs.

Comment avez-vous vu le patchwork évoluer durant toutes ces années

Le patchwork se diffuse ! Il y a une demande réelle de cours. Les réseaux sociaux sont un moyen formidable de suivre la « mode » lancée par les designers ou les fabricants de tissus… Le choix des motifs est plus varié qu’à mes débuts. Chacune peut ainsi trouver SON style !

Quelle définition donneriez-vous au patchwork "moderne" dont on parle désormais ?

Le patchwork moderne est double. Il y a le patchwork utile ! Nos quilts doivent être utilisés. Dessus de lit, plaid de piquenique, on les montre, on les lave… Il y aussi les quilts décoratifs d’une grande recherche artistique. Les quilts modernes font la part belle au tissus unis et au graphisme. Sur ces quilts, on peut matelasser à la machine !



Et le piqué libre alors ?

Ah là , on touche un point sensible !! Lisant beaucoup les blogs américains, je voyais que certaines osaient quilter leur quilt sur le machine domestique !! Angela Walters a d’ailleurs mis de nombreuses vidéos pour nous donner des conseils ! J’ai essayé grâce à ma Janome 6700P… Une révélation ! Soyons honnête, il faut s’entrainer régulièrement, bien régler sa machine. Le résultat n’est pas parfait dès le départ, mais vous avez un quilt terminé !!


Ces dernières semaines, vous avez débuté dans une nouvelle technique, racontez nous vos premiers pas en quilting à la règle ?

Les règles qui existaient pour les machines long-arms sont maintenant disponibles pour nos machines domestiques. Vous pouvez donc élargir le nombre des motifs possibles ! Je m’entraine sur des patch oubliés, avec le pied Janome pour les règles et des aiguilles topstitch. Le résultat me plait ! je vais continuer à m’exercer .

Quels sont les projets que vous conseilleriez à des débutants ?

Pour des débutants, lancez vous sur un coussin : de taille raisonnable, vous pouvez aussi le matelasser sans difficulté sur votre machine et surtout, vous pourrez vite en profiter ! Puis, passez au plaid de bébé ou au panneau mural décoratif … Trouvez un modèle qui vous plait, et achetez les tissus nécessaires à ce modèle, ou un kit. Cela évite les achats « coup de cœur » qui restent longtemps non utilisés dans nos placards.

Quels projets pour un premier "grand" quilt ?

Faites un dessus de lit d’une personne ! Vous pouvez, à partir de deux blocs simples, jouer avec les couleurs en changeant les tissus, comme avec le Quilt Along Dashing. C’est étonnant de voir toutes les versions différentes qui ont été créées

D'ailleurs comment s'intéresser au Quilting lorsqu'on ne parle pas anglais ? Quelles sont, selon vous, les meilleures ressources en francais (magazines, livres, blog...) ?

Il existe des Françaises qui tiennent des blogs avec des tutos bien expliqués et illustrés comme Alice du blog Blossomquilt and craft ou Emma d’Au fil d’Emma. Vous trouverez des liens sur mon blog. Des créatrices françaises proposent aussi des modèles… J’aimerais d’ailleurs passer à cette étape de création (un coussin bientôt à venir).
Je vous conseille aussi d’adhérer à France Patchwork qui a une revue formidable avec reportages et modèles de style différent. La grande revue reste Quiltmania avec ses versions Simply Vintage et Simply Moderne. Burda connu en couture, a aussi sa revue patch.

Quels créateurs/créatrices de quilt/collections de tissus est incontournable dans le vaste monde du patchwork/quilting ?

C’est une question de goût ! Si vous achetez des tissus des marques Moda, Free Spirit ou Art GalleryFabrics, vous aurez des tissus de bonne qualité. Personnellement, je suis fan de tissus modernes et flashy créés par Tula Pink (Free spirit) ou Alisson Glass (Andover). Nous avons une créatrice allemande BrigitHeitland pour Zen Chic (Moda), qui fait des tissus très graphiques.

Mais je vous recommande aussi FigTree , 3 Sisters, Corey Yoder ou French general (Moda) plus classiques avec de beaux imprimés fleuris.
Pour finir,  une créatrice française pour Michel Miller Fabrics, Axelle designs !


Un grand merci, Corinne, pour toutes ces informations et vive le patchwork !

Partager ce post

Commentaires (1)

    • Corinne
    • 2018-12-27 18:52:46
    merci de me mettre à l'honneur ainsi! http://ateliercocopatch.com